Face aux changements croissants liés à la digitalisation du marché du droit, le cabinet d’avocats d’affaires international Herbert Smith Freehills a pris l’initiative d’organiser son premier Concours “LegalTech France”.

Le lauréat du concours, Softlaw, représenté par Sandrine Morard, cofondatrice et Marie Abadie, directrice générale, est un progiciel ayant pour but d’aider les avocats, les juristes et les professionnels du droit dans leur travail quotidien en facilitant la revue, l’analyse et l’exploitation des données contenues dans les documents juridiques et en particulier les contrats.

En remportant le Concours “LegalTech France”, Softlaw s’est vu offrir la possibilité de démarrer une phase de test de 3 mois de sa solution au sein d’Herbert Smith Freehills. À l’issue de cet essai, un contrat à long terme pourra être envisagé.