La création d’une legaltech est désormais compatible avec le statut d’avocat. Reste que rien n’est facile sur ce marché prometteur mais pas encore tout à fait mature. Retour d’expérience de Sandrine Morard, fondatrice de SoftLaw.